Chanson · France

Après sept albums studio et un premier roman salué par la critique, Cali consacre un disque à cette figure majeure de la chanson française du XXe siècle. Bercé par les classiques intemporels de Ferré que jouaient ses parents sur le tourne-disque familial, Cali s’est emparé du répertoire du poète anarchiste avec sobriété et déférence, privilégiant les chansons originales du maître à ses nombreuses adaptations de poèmes classiques. Épaulé par le pianiste Steve Nieve (Elvis Costello) et le guitariste François Poggio (Florent Marchet, La Grande Sophie), il a mis en boîte ces seize titres au studio Pigalle, là même où l’illustre chanteur enregistrait ses premiers succès. Une réussite totale qu’il nous tarde de voir transposée à la scène.